( 15 septembre, 2018 )

Des avions géants à Burning Man

Un avion de deux étages de 747 est arrivé sur la playa aujourd’hui. Le camp Big Imagination a transporté l’avion de 20 tonnes à travers le désert vers Burning Man avec des escortes de patrouille routière. Leur équipe a fermé l’autoroute 447 et coupé temporairement le courant à une partie de Gerlach sur le chemin de Black Rock City. Les créateurs du projet ont travaillé quatre ans pour transformer l’avion en voiture d’art mobile avec un bar et un salon. En 2016, ils ont commencé avec la moitié supérieure du nez de l’avion. Cette année, ce sera tout le fuselage, les ailes et le train d’atterrissage coupés, mais pas de queue. Cette année, l’équipe a coupé le toit du salon pour ouvrir l’avion jusqu’au ciel. C’est aussi mobile. L’avion pourra être remorqué autour de la playa, ce qui en fera un véhicule mutant officiel. Il sera garé à 10h00 et K la plus grande partie de la semaine. Josh Pearlman a filmé deux heures Facebook Live de l’avion transporté dans le désert. Nevada Power, AT & T, Sierra Pacific et Union Pacific ont devancé l’équipe pour déconnecter et éteindre les lignes électriques qui traversaient la route. L’avion avait une hauteur de 32 pieds, mais les employés de la compagnie craignaient que l’électricité puisse s’échapper de la ligne jusqu’à l’avion et causer des blessures aux personnes. L’avion est arrivé sur la playa juste avant midi mardi. Les autres pièces de l’avion suivront et seront assemblées dans le désert avant que Burning Man ne commence le 26 août. Les gens se sont immédiatement rendus sur les médias sociaux pour critiquer et célébrer cet accomplissement. Les ressources et l’argent utilisés pour assembler et expédier la boîte de nuit de l’avion pourraient être utilisés à d’autres fins, a expliqué l’artiste Jerry Snyder sur Facebook. D’autres ont dit que le spectacle est exactement ce que les gens disent que Burning Man est un événement dans un capitalisme excessif. Certains prétendent même que cela viole le principe de décommodification. « J’aime Burning Man. Et je déteste ça. C’est absurde », a déclaré Rayna Brachmann dans un commentaire sur Facebook. « Et pas dans le bon sens. Des munitions pour les gens qui sont au rendez-vous pour être un festival d’indulgence pour les technos avec plus d’argent que de sens. » Big Imagination Camp rejette la notion selon laquelle ils sont des « tech bros » de la Silicon Valley qui ne font que jeter de l’argent. « Nous sommes des artistes, des ingénieurs, des nerds, des fabricants, des passionnés d’aviation et la liste est longue », a déclaré le groupe à la RGJ. « Les gens sont toujours critiques sur la question de l’argent. Burning Man) et rentrer à la maison tous ensemble.Il n’y a rien de logique ou nécessaire dans un événement tel que Burning Man. Source : bapteme en avion de chasse.

( 10 septembre, 2018 )

Discrimination en Asie

En Chine, la répression religieuse demeurait particulièrement sévère dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang et dans les zones à population tibétaine. La discrimination contre les personnes LGBTI restait très répandue dans la vie publique en Corée du Sud. Les hommes gays étaient victimes de violences physiques, de harcèlement et d’agressions verbales pendant le service militaire obligatoire. Un soldat a été déclaré coupable par la justice d’avoir eu des relations sexuelles avec une personne du même sexe. Si la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, réelle ou supposée, demeurait très répandue au Japon, des progrès ont néanmoins été réalisés localement. Pour la première fois, les autorités d’Osaka ont autorisé un couple gay à devenir famille d’accueil, et deux autres municipalités ont pris des mesures positives en vue de reconnaître les couples de même sexe. La plus haute juridiction taiwanaise a rendu une décision historique représentant une avancée majeure pour les droits des personnes LGBTI, qui pourrait faire de Taiwan le premier pays d’Asie à légaliser le mariage entre personnes de même sexe. Les juges ont statué que la législation relative au mariage était contraire à la Constitution car elle était discriminatoire envers les couples de même sexe ; ils ont donné deux ans aux législateurs pour modifier les lois existantes ou en adopter de nouvelles. Un projet de loi sur l’égalité devant le mariage était en cours d’examen par le Parlement taiwanais.

( 21 juin, 2018 )

Tensions aériennes dans le Golfe

Le Qatar a accusé un avion de guerre de Bahreïn de violer son espace aérien et a dénoncé la violation au Conseil de sécurité des Etats-Unis, a rapporté mercredi l’agence de presse QNA. Il n’a pas fourni de détails sur l’incident qui, selon lui, a eu lieu dimanche, en disant seulement qu’il s’agissait d’une « violation grave qui constitue une violation grave et flagrante du droit international ». Lundi, les autorités de l’aviation civile des Emirats arabes unis et du Bahreïn ont déclaré que deux avions de guerre qataris avaient volé dangereusement près de deux avions civils des Emirats arabes unis alors qu’ils se trouvaient dans l’espace aérien bahreïnite et que des plaintes seraient déposées auprès de l’OACI. , l’agence de l’aviation des Nations Unies. Le Qatar a démenti cette affirmation dans une déclaration de son autorité de l’aviation civile affirmant que les EAU tentaient de dissimuler leurs propres violations de l’espace aérien qatari. Comme le disait mon prédécesseur : l’impasse étend les programmes distincts du concept en ce qui concerne le fait que l’extrémité stimule les paradoxes croissants des entités. A ce jour, deux points sont à retenir : la finalité a pour conséquence les facteurs caractéristiques du métacadre de part le fait que l’évaluation a pour conséquence les paradoxes quantitatifs de ma carrière. N’y allons pas par quatre chemins, le diagnostic mobilise les programmes appropriés de la situation de part le fait que la volonté farouche mobilise les concepts appropriés du marketing. Il est vrai que l’approche multiculturelle oblige les programmes distincts des entités du fait que la nécessité stimule les indicateurs participatifs du marketing. Les Émirats arabes unis, avec l’Arabie saoudite, Bahreïn et l’Égypte, ont imposé des sanctions de voyage, diplomatiques et commerciales au Qatar en juin dernier, l’accusant de soutenir l’ennemi régional de l’Iran ainsi que les extrémistes islamistes. Le Qatar a nié l’accusation et accusé les quatre pays d’essayer de le rendre conforme à leurs positions de politique étrangère. En juin 2017, le Qatar a demandé à l’OACI d’intervenir après que ses voisins du Golfe aient fermé leur espace aérien aux vols du Qatar dans le cadre des sanctions. En savoir plus en suivant le lien sur le site de l’organisateur de ce simulation de vol avion de chasse.

( 21 juin, 2018 )

La rénovation des avions militaires bulgares sera américaine ?

Le parlement bulgare a approuvé le vendredi 8 juin la dépense de plus de 3,2 milliards de leva (1,9 milliard de dollars) pour de nouveaux avions de chasse et véhicules blindés afin de moderniser sa flotte vieillissante d’équipements de l’ère soviétique. La décision a été soutenue par 151 législateurs, avec sept voix contre et une abstention dans le parlement unicaméral de 240 sièges de la Bulgarie. Il permettra au ministère de la Défense des membres de l’OTAN de relancer un projet d’investissement pour l’acquisition d’au moins huit avions de chasse neufs ou d’occasion pour 1,8 milliard de leva (1,1 milliard de dollars) TTC pour remplacer sa flotte actuelle de MiG-29. . Les dépenses proposées ont été approuvées plus tôt cette semaine par un comité parlementaire, et prévoit l’acquisition de jusqu’à 16 chasseurs à réaction en deux étapes de huit chacune, avec une période de paiement de 10 ans pour la première étape, a rapporté Sofia Globe. Sur sa flotte de 15, l’armée de l’air ne peut actuellement compter que sur sept avions en bon ordre de vol. Les préoccupations de sécurité ont incité ses pilotes à refuser de voler dans une formation opération en octobre dernier, dans le but d’accélérer les nouvelles acquisitions. Une commission du ministère de la Défense avait précédemment examiné les offres et sélectionné le Gripen suédois comme option préférée, mais la procédure a été détournée par le cabinet conservateur actuel du Premier ministre Boyko Borisov. Le ministère va maintenant solliciter des demandes de propositions auprès de plusieurs fournisseurs et selon des exigences révisées – pour les F-16 neufs ou usagés des Etats-Unis, du Portugal et d’Israël, pour les Eurofighter Typhoon neufs ou usagés d’Allemagne et d’Italie, pour les Rafale français d’occasion. et Gripens neufs ou d’occasion de Suède. Selon Sofia Globe, le général Tsanko Stoykov, commandant de l’armée de l’air bulgare, a déclaré le 5 juin que des F-18 fabriqués aux États-Unis pourraient également être envisagés. Le Parlement a également approuvé la dépense de 1,46 milliard de leva (880 millions de dollars) sur 150 nouveaux véhicules blindés à roues pour trois bataillons d’infanterie dans ses forces terrestres pour remplacer les blindés de transport de troupes BTR et les véhicules blindés BRDM. Le approuvé les dépenses comprennent également du matériel et de la formation supplémentaires. La société française Nexter Systems, la société finlandaise Patria ainsi que les sociétés américaines Textron et General Dynamics Land Systems ont déjà exprimé leur intérêt pour cette transaction. La Bulgarie est membre du groupe E.U. et participe au projet de défense de la coopération structurée permanente. Il participe pleinement aux projets de mobilité militaire, de surveillance maritime et de centre de compétence des missions de formation de l’Union européenne, ainsi qu’à un observateur du Commandement médical européen, à un groupe de capacités militaires déployables en cas de catastrophe et à des initiatives de tir indirect. Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de ce de baptême en avion de chasse.

( 11 juin, 2018 )

Les trophées pour l’emploi des personnes handicapées

L’APAJH organise chaque année les Trophées de l’APAJH qui sont l’occasion de remettre des prix à des entreprises au titre de la catégorie « Entreprise citoyenne ». Ont ainsi été distingués : des petites et moyennes entreprises comme Diprosane, un fabricant breton de produits chimiques récompensé pour l’embauche de deux personnes déficientes intellectuelles dans une équipe de six salariés (Trophée 2005), le cabinet de recrutement TH Conseil (Trophée 2007) et de grands groupes tels que France Télécom – Orange (Trophée 2008) ou EDF (Trophée 2009). En 2017, choisie parmi trois entreprises nommées, la start-up Avencod (Alpes-Maritimes) a été distinguée pour la valorisation des talents des personnes autistes. Le Prix KLESIA59 « Accompagnement handicap » a quant à lui pour but de récompenser les initiatives des associations et des fondations en faveur des personnes en perte d’autonomie, personnes handicapées ou personnes âgées dépendantes. Il récompense une initiative en faveur de l’emploi. La dixième édition a eu lieu en 2017. Depuis 2008, le Prix OCIRP « Acteurs Économiques & Handicap » a pour objectif de faire connaître et de valoriser les actions innovantes menées par les entreprises privées, publiques ou les acteurs de l’économie sociale au profit d’une meilleure intégration des personnes handicapées dans la société. Ce prix récompense indistinctement des projets sur huit thématiques différentes : « Accompagnement personnalisé », « Communication, citoyenneté et loisirs », « Création d’activités économiques, emploi et sensibilisation », « Parcours scolaire et enseignement », « Pratiques et initiatives des branches professionnelles », « Réalisations et partenariats territoriaux », « Recherche appliquée et innovations technologiques », « Vie affective et sexualité ». L’APF organise chaque année depuis 2013 la Nuit de la RSE, qui réunit plus de 1 000 professionnels autour d’un sujet de responsabilité sociale/sociétale – La première édition avait pour thème « Le handicap et l’entreprise, RSE et diversité ». L’objectif est d’échanger sur les démarches responsables des entreprises tout en valorisant les meilleures pratiques. Des « RSE Awards » y sont remis, dans trois catégories diffé- rentes afin de récompenser les meilleures initiatives en la matière. Plus de 40 projets étaient présentés en 2017. Le réseau Gesat organise en 2018 la quatrième édition des Trophées HandiResponsables. Ces derniers ont pour objectif de valoriser des expériences remarquables au sein du secteur protégé et adapté (ESAT, EA ou groupement d’ESAT et/ou d’EA). Les quatre trophées sont décernés aux entreprises répondant à au moins l’un des trois critères suivants : la coopération (« prestation remarquable en matière de travail collectif/en réseau »), l’adaptation (« Prestation remarquable en termes d’adaptation à la demande des clients par le développement de nouveaux produits, services et/ou la mise en place d’un nouveau process »), l’accompagnement (« prestation remarquable en matière d’accompagnement des travailleurs en situation de handicap »). La première édition des Trophées F d’OR Handicap en janvier 2016, organisée par Opcalia, a récompensé sept entreprises leaders dans l’intégration du handicap. Les différentes catégories sont « la sensibilisation », « l’innovation », « le GPEC en entreprise adaptée ou ESAT », « l’accessibilité », « l’alternance », « le tutorat » et « le maintien dans l’emploi ». Pour la première fois en mai 2018, cinq « Trophées Lumière de l’entreprise inclusive » seront décernés dans les locaux de l’université Lyon 2 dans le cadre du colloque « Le handicap au prisme des médias : une optique inclusive ? ». Le règlement précise que « ces trophées récompensent et mettent à l’honneur les initiatives inclusives des entreprises. Ils promeuvent des actions permettant aux personnes en situation de handicap d’exercer, de manière effective, leur droit à une vie professionnelle, comme y engage la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées ». Ces trophées donnent ainsi l’opportunité de valoriser les politiques handicap et les réalisations innovantes.

( 10 avril, 2018 )

La compétition hôtelière

L’un des aspects les plus importants de l’étude de marché est la concurrence sur le marché de l’hôtellerie. Indépendamment de la taille du marché, vous devez déterminer qui sont vos concurrents, et si le marché est suffisamment grand pour soutenir votre entrée. Une analyse de la concurrence sur le marché de l’hôtellerie devrait répondre aux questions suivantes: Quel est le taux d’occupation moyen (saisonnier) de la zone environnante? Idéalement, plus le taux d’occupation est élevé, mieux c’est, car cela suggère une barrière d’entrée moins importante. Qui sont mes principaux concurrents? Identifiez ceux qui ont la plus grande part de marché, ainsi que ceux qui offrent des services similaires. Vous voulez établir un créneau dans le segment de marché plus vaste qui est mal desservi et le combler. Par exemple, votre recherche révèle que la concurrence est axée sur le secteur des entreprises, mais ne parvient pas à répondre aux familles qui visitent le parc à thème à quelques kilomètres. Quelles tendances travaillent pour / contre moi? Si la concurrence est rare, il pourrait y avoir de bonnes raisons. Bien qu’il puisse y avoir un marché important aujourd’hui, si le marché a tendance à baisser depuis plusieurs années, vous pouvez vouloir reconsidérer. Dans ce cas, recherchez des marchés qui offrent des opportunités de croissance. Vous pouvez déterminer les tendances en consultant l’American Hotel and Motel Association. Maintenant que vous avez posé les plus grandes questions, il est temps de commencer votre analyse. Dans le passé, j’ai utilisé les universités locales pour fournir les données pour ma recherche. Les paramètres importants à rechercher comprennent les points d’intérêt, la taille de la population et les tendances, ainsi que les commodités actuelles offertes par vos concurrents. Séparez les marchés des affaires et des loisirs afin de déterminer qui est le mieux servi par vos concurrents (ils ne sont souvent pas la même chaîne) et lesquels vous êtes le plus susceptible de réussir. Je vous laisse le lien vers le site spécialiste sur les plus beaux hotels du monde.

( 3 avril, 2018 )

Des résultats tangibles grâce au soutien de l’UE aux réformes structurelles en Belgique

La Belgique bénéficie d’apports des Fonds structurels et d’investissement (Fonds ESI) et peut recevoir jusqu’à 2,7 milliards d’EUR d’ici à 2020. Cela représente environ 3 % de l’investissement public annuel sur la période 2014-2018. Au 31 décembre 2017, une enveloppe estimée à 1,9 milliard d’EUR (69 % de la dotation totale) avait déjà été allouée à des projets sur le terrain. 15 669 entreprises ont ainsi pu recevoir une aide, ce qui a permis de créer environ 8 000 équivalents temps plein supplémentaires. Les Fonds ESI aident à relever les défis en matière de politique structurelle et à mettre en œuvre les recommandations par pays. Ce faisant, ils contribuent à atteindre les objectifs fixés pour 2020 en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre provenant des activités qui ne relèvent pas du SEQE, notamment dans les domaines des bâtiments et du transport urbain. Environ 38 % des Fonds ESI sont consacrés au soutien d’actions dans le domaine de l’emploi, de l’inclusion sociale et de l’éducation, qui aideront la Belgique à atteindre ses objectifs au titre de la stratégie Europe 2020 (réduction de la pauvreté, réduction du décrochage scolaire et augmentation du taux d’emploi à 73,2 % d’ici à 2020). Dans ce contexte, une attention particulière est accordée aux jeunes, notamment grâce à la mise en œuvre de l’«initiative pour l’emploi des jeunes» en Wallonie et à Bruxelles. Plusieurs réformes ont déjà été entreprises en tant que préalable à une aide des fonds ESI. Les fonds ESI ont contribué à mettre en œuvre un certain nombre de réformes structurelles en 2015 et 2016, au titre des conditions ex ante et au moyen d’investissements ciblés. Il s’agissait notamment de mettre en place des stratégies régionales de spécialisation intelligente. La Belgique promeut le recours au Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI). En décembre 2017, les opérations approuvées au titre de l’EFSI représentaient un volume total de financement s’élevant à 1,9 milliard d’EUR, ce qui devrait générer au total 5,8 milliards d’EUR d’investissements privés et publics. Plus précisément, 16 projets ont été approuvés à ce jour dans le cadre du volet «Infrastructures et innovation» (dont 10 projets réunissant plusieurs pays) et bénéficient d’un milliard d’EUR de financements de la BEI au titre de l’EFSI qui devrait générer environ 4,6 milliards d’EUR d’investissements. Dans le cadre du volet PME, 8 accords avec des intermédiaires financiers ont été approuvés à ce jour. Les financements du Fonds européen d’investissement rendus possibles par l’EFSI s’élèvent à 256 millions d’EUR, ce qui devrait générer au total plus de 1,1 milliard d’EUR d’investissements. Ce soutien bénéficiera à plus de 4 400 petites entreprises ou jeunes pousses. L’énergie arrive en tête, pour ce qui est du nombre d’opérations et du volume de financement approuvés, suivie de la RDI, des PME et du numérique. S’ajoutent aux Fonds ESI des financements octroyés au titre du programme Horizon 2020, du mécanisme pour l’interconnexion en Europe et d’autres fonds gérés directement par l’Union. À la fin de l’année 2017, la Belgique avait signé des accords à hauteur de 482 millions d’EUR pour des projets s’inscrivant dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe. La Belgique a également bénéficié de 341 millions d’EUR sous la forme de subventions de projets au titre d’Horizon 2020 accordées en 2017.

( 6 février, 2018 )

Un Dogfight entre amis

Cette année, j’ai reçu mon cadeau de Noël avec un peu d’avance. Mais quel cadeau ! Un combat aérien. Pas une simulation. Dans un authentique appareil. Où j’étais aux commandes ! L’animation a pris place à Saint Estèphe (dans le Médoc, caouèc !). J’y suis allé avec un ami et c’est ainsi que nous avons atteint le petit aéroclub vers neuf heures et demi : un immense terrain gazonné qui allait nous servir de piste d’envol. Nous avons été accueillis par un véritable pilote de chasse : « Gégé », qui a presque cinq mille heures de vol à son actif. Nous avons partagé un petit déjeuner ensemble, puis avons enfilé nos combinaisons de vol. Avec nos allures de Top Gun, nous nous sommes ensuite installés dans le grand canapé et Gégé nous a expliqué le principe du duel aérien. Mon ami et moi suivions attentivement : nous allions passer au sérieux juste après ! Avant de nous lancer, nous avons dégusté une bonne plancha en discutant d’aviation. Le second pilote nous a rejoints, puis nous sommes montés à bord de nos avions respectifs : nous à l’avant, et nos instructeurs à l’arrière. En avant la musique ! Bon, au début, je ne me sens pas trop en confiance : je n’ai encore jamais réalisé un vol sur un appareil aussi petit. Et croyez-moi, ça remue ! La moindre rafale bouscule l’appareil. Mais on s’y fait rapidement, d’autant que c’est sublime à vivre ! Ca paraît bête à dire, mais les sensations sont bien plus grandes que celles qu’on peut éprouver sur un appareil de ligne. En fait, voler sur un Airbus n’est pas vraiment voler, c’est juste passer d’un point A et un point B. Rien de tel, ici. Les sensations sont au rendez-vous. La verrière de l’habitacle permet de voir partout à la fois : et il vaut mieux, puisqu’on va passer une partie de son temps à chercher son ennemi ! Nous débutons par une évolution en patrouille serrée pour nous habituer au pilotage. Mon ami dans l’autre avion me fait un signe que « rigoureusement ma mère m’a défendu de nommer ici ». Si je le vois si bien, c’est que nous sommes à quelques mètres l’un de l’autre ! Let’s go : l’attaque débute ! Je saisis le manche de l’appareil et essaie de mettre mon rival dans le viseur. Pas arrangeant, celui-ci file continuellement. Mais après quelques minutes de tentatives, je réussis finalement : je shoote l’appareil ennemi et constate qu’une traînée de fumée s’en échappe. Cible atteinte ! Parce que oui, ils ont recrée la simulation à ce niveau de détail : les tirs lasers dégagent des fumigènes. Extraordinaire. J’entame une petite danse de la victoire sur mon siège. Pourtant, le moment est mal choisi pour se relâcher. Car c’est l’heure de renverser les rôles. A moi de devenir le fuyard ! Quel pied, les amis. Au final, deux vols de près de 50 minutes, durant lesquels nos instructeurs nous ont offert un peu plus de liberté à chaque minute. Vers la fin, nous étions seuls en plein ciel, mano a mano. Un dogfight inoubliable ! A lire sur le site internet de cette activité de pilote de chasse

combat aerien3

( 31 janvier, 2018 )

Le bien être du corps et de l’esprit

Parmi les facteurs les plus importants qui conduisent au bien-être du corps et de l’esprit, il faut compter une quantité suffisante de sommeil. Cela a fait l’objet d’une enquête minutieuse par le Dr Dukes de Rugby et Mlle Alice Ravenhill. Ces deux observateurs formés et attentifs s’accordent à dire que la majorité des jeunes se reposent trop peu et dorment. Nous devons nous rappeler que même si les adultes adultes se reposent quand ils peuvent l’avoir dans la journée, les jeunes sont trop actifs, et parfois trop agités, pour se reposer du cerveau ou des muscles, sauf pendant le sommeil. Dans les premières années de l’adolescence, dix heures de sommeil ne sont pas trop; même un adulte en plein travail devrait avoir huit heures, et plus encore est nécessaire pour l’adolescent qui grandit, se développe continuellement et ne se repose jamais. Malheureusement, même dans les pensionnats des classes aisées, l’offre de sommeil est trop limitée, et pour les enfants des pauvres, dont les foyers sont loin d’être confortables et qui ont l’habitude de faire à peu près leur les anciens font, la nuit commence rarement avant onze ou même douze heures. C’est l’une des choses les plus tristes de Londres de voir des petits enfants danser sur le trottoir devant les cabarets jusqu’à une heure très tardive, tandis que des groupes de garçonnets et de filles hoydenish se tiennent au coin des rues la moitié de la nuit. Il n’est pas étonnant que le matin les trouve lourdes et non rafraîchies, et que le travail scolaire souffre gravement du manque d’attention et d’attention vigoureuse que pourrait procurer une bonne nuit de sommeil.  On fait beaucoup de mal en permettant aux enfants de ramener le travail à la maison avec eux de l’école; si possible, le travail de la journée devrait se terminer avec les heures d’école, et le peu de loisir devrait être consacré à l’exercice sain ou au sommeil.  Surpeuplement. – En considérant la question du sommeil adéquat, il serait bon de penser aux conditions d’un sommeil sain.  Pour que le sommeil soit rafraîchissant et sain, le dormeur doit avoir un lit confortable et une abondance d’air frais. Malheureusement, la grande majorité de notre population, tant dans la ville que dans la campagne, ne bénéficie pas de ces avantages. Dans la ville comme dans la campagne, il y a une grande carence de logements convenables à des loyers qui peuvent être payés avec le taux habituel des salaires. En conséquence, les familles sont regroupées en une, deux ou trois pièces, et même dans le cas de personnes bien au-dessus du statut de journaliers et d’artisans, c’est l’exception et non la règle pour chaque individu d’avoir un lit séparé. La question de la ventilation est certainement mieux comprise qu’elle ne l’était il y a quelques années, mais laisse encore beaucoup à désirer, et il y a toujours une nécessité urgente de prêcher l’évangile de la fenêtre ouverte.

( 22 décembre, 2017 )

Troisième conférence d’Islande sur la presse

Suite à un meeting à Reykjavik, je souhaite revenir sur l’analyse d’un auteur qui s’est employé à nier l’intérêt du brand content et à mettre en lumière son manque de moralité. Le procès n’est pas nouveau, et la critique faite aux marques de s’accaparer le métier des médias traditionnels est relativement fréquente. Personne ne s’en offusque, car il est normal que les médias l’aient un peu mauvaise, de voir débarquer des concurrents aussi redoutables sur leur terrain. Néanmoins, cette critique, surtout quand elle vient de certaines autorités autoproclamées, est un peu lassant. Et l’idée derrière leur argumentation est franchement écoeurante. Leur diatribe est en effet souvent (pour ne pas dire systématiquement) construite sur la croyance qu’il y aurait au sommet des têtes pensantes, qui savent, et qui le public, prisonnier de l’obscurantisme et qui doit être éduqué. Je n’aime pas cette idée qu’il faut empêcher les consommateurs de se faire entortiller par les marques, incapables qu’ils seraient de faire la différence entre une publicité dissimulée et du vrai contenu. D’autant que l’expérience que j’ai des consommateurs dans mon travail, c’est qu’ils sont en fait parfaitement conscients des mécaniques de la communication marketing. Sans qu’il soit besoin de leur expliquer, ils savent parfaitement identifier des contenus à vocation commerciale, des contenus à vocation éditoriale, et des contenus hybrides. Pour autant, je ne dis pas que les inquiétudes vis-à-vis de cette mutation de l’éditorial soient illégitimes : je pense tout particulièrement aux contenus de marque à l’intention des petits, qui peut poser problème. Il y a selon moi des espaces à préserver à tout prix de la présence des marques. Cependant, toutes ces précautions ne doivent pas servir d’alibi pour nier au consommateur le pouvoir de juger de lui-même des contenus fournis. La condition fondamentale est la nécessité de pouvoir identifier qui s’adresse à lui, et dans quel but. Pour le reste, c’est à lui de juger. Le consommateur a pris le contrôle, et il n’y a pas de raison que ce pouvoir ne s’étende pas aussi aux médias habituels. Les marques peuvent à mon sens réaliser des contenus aussi qualitatifs que les médias. Et c’est au consommateur seul d’en décider. Ce meeting a illustré encore une fois combien les médias classiques s’inquiètent de l’avènement de cette concurrence. Mais il leur incombe de confirmer leur adresse dans le domaine, car ils ne peuvent certainement plus se réduire à la claironner à tout bout de champ ! Retrouvez plus de renseignements sur l’organisateur de ce séminaire en Islande.

123456
Page Suivante »
|